La maison de polyculture

Croquis Polyculture Vivre et habiter la montagne jurasienneEn Franche-Comté, la maison de polyculture est implantée dans des secteurs où l’économie repose sur l'activité de cultures diversifiées, d’origine vivrière, destinées à une famille : céréales, cultures fourragères, élevage bovin à finalité laitière avec sous-production viande.

 

Malgré une grande diversité, elle présente cependant une constante : la réunion sous le même toit de toutes les fonctions d'habitation et d'exploitation. Celles-ci sont réparties en trois travées lisibles en façade par les portes qui les distribuent.

 

Remarque : concernant la maison de polyculteur vigneron (ferme-bloc adaptée à l'activité vigneronne par l'ajout d'une cave), se référer à l'onglet LA MAISON VIGNERONNE où un chapitre lui est consacré.


La forme la plus courante de cette typologie est la ferme bloc à trois travées. Elle connaît néanmoins de nombreuses déclinaisons : plusieurs corps de bâtiments, le bâti perpendiculaire à la rue, d'autres éléments et volumes fonctionnels peuvent s'ajouter à la maison (voir les typologies et leurs variantes).

 

Composition. La maison agricole de Franche-Comté prend la forme d’un rectangle plus ou moins allongé dont le plan se caractérise par l’existence de trois travées transversales aux murs gouttereaux. Elles sont lisibles en façade par leurs ouvertures : portes et fenêtres d'habitation, porte de grange et porte d'écurie (Illustration 1). Le nombre de travées peut varier selon plusieurs paramètres, à la fois économiques, fonctionnels, régionaux, etc.

 

Les trois travées de la maison de polyculture

 

 

 

 

 

 

 

Illustration 1. Les trois travées visibles en façade

et leur correspondance en plan.

 

 

 

Une autre constante est la division élémentaire de l’habitation en deux pièces en enfilade : « l’outo » qui sert de salle commune, salle de vie et accueil des hôtes, et « le poêle », lui, réservé à la famille, et quelques amis proches (Illustration 2a). La cheminée centrale, c'est-à-dire le lieu où l'on cuisine, permet à la chaleur de se dissiper autant dans l'outo que dans le poêle. Ce dernier est un lieu plus intime, et meublé plus confortablement. On y passera l'hiver, car il n'a pas d'accès direct sur l'extérieur, le passage par l'outo est obligatoire. L'outo devient alors une pièce intermédiaire d'accueil par où peut s'échapper la chaleur, à l'inverse du poêle (Illustration 2b).

 

L'outo et le poêle dans les trois travéesL'outo et le poêle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Illustration 2a (gauche). L'outo et le poêle, composition en plan de l'habitation.

Illustration 2b (droite). Système de chauffage entre le poêle et l'outo.


Haut

 

La chaleur passe alors par le mur. Le feu du côté de la cuisinière chauffe la paroi et ainsi le placard, situé derrière le mur. Les portes au sol s'ouvrent pour réguler la température (Illustrations 3a et 3b).



Coupe sur le mur entre outo et poêle Placard du poêle

 

 

Illustration 3a (gauche). Coupe sur le mur entre l'outo et le poêle.

Illustration 3b (droite). Le placard dans le poêle, ici montré les portes ouvertes pour dissiper la chaleur transmise par le feu.

 

 

Il n’y a pas de promiscuité complète avec le bétail. En général, habitation et exploitation sont nettement différenciées.

Haut

 

Façade. Cette séparation entre exploitation et habitation peut se lire en façade (Illustration 4). Cette particularité va s'affirmer au cours du temps lorsque les moyens économiques grandissent, des travaux sont entrepris pour que la partie habitable tende vers une esthétique bourgeoise : trompe-l'œil, enduit de couleur différente, demi-croupe, etc. Dans d'autres cas, aucune séparation n'est visible.

 

Type de séparation, exemple 1Type de séparation, exemple 2Type de séparation, exemple 3Type de séparation, exemple 4Type de séparation, exemple 5

Illustration 4. Différentes formes de séparation franche en façade entre partie agricole et habitation (exemples pris dans à Annoire, Jura, Août 2012).

 

 

Déclinaisons. On observe des déclinaisons du plan type en fonction de territoires géographiques, du relief, des matériaux trouvés sur place ou d’une évolution économique (voir les typologies et leurs variantes).

 

Evolutions. Il est difficile de dater ces maisons, mais en général elles ne sont pas anciennes, ne remontant pas avant le 18ème siècle, époque où les villages, construits entièrement en bois, n'ont pas laissé de traces de nos jours. Souvent, elles ont été réaménagées et ont fait l’objet d’extensions au cours du temps. En premier lieu, on a souvent agrandi la partie de l'exploitation (ajout d'une travée, d'un appentis, etc.), et plus récemment, par des rénovations, les fonctions agricoles, de moins en moins occupées, ont été investies par l'habitation moderne.

 

Géographie. La maison de polyculture est l'habitat le plus répandu en Franche-Comté. Dans le Jura, elle s'étend sur tout le territoire, arborant différentes déclinaisons.

Carte de la présence de maisons de polyculture dans le Jura (repérage CAUE39 2012)

Carte des typologies de maisons de polyculture dans le Jura (repérage CAUE39 2012)

Haut


DOSSIERS ASSOCIÉS


La ferme bloc à trois travées de volume simple

C'est la définition première de la ferme bloc à fonctions intégrées sous un même toit.

La ferme dissociée

Cette ferme sépare les différentes fonctions utiles à la vie dans plusieurs bâtiments.

La ferme en retour d'équerre

La partie habitation de la ferme crée un volume en avant du corps de bâtiment agricole.
Par thème

Par dossier

Commune
 

Ministère de la Culture

UDAP du Territoire-de-Belfort

Place de la Révolution française

90000 Belfort

Tél.: 03 84 90 30 40

CAUE DE CÔTE-D'OR

21000 DIJON

Tél.: 03 80 30 02 38

info@caue21.fr

www.caue21.fr

CAUE DU DOUBS

1 chemin de Ronde du Fort Griffon

25000 BESANÇON

Tél. 03 81 68 37 68

contact@maisonhabitatdoubs.fr

www.maisonhabitatdoubs.fr

CAUE DU JURA

151 rue Regard

39000 LONS-LE-SAUNIER

Tél. 03 84 24 30 36

caue39@caue39.fr

www.caue39.fr

CAUE DE LA NIÈVRE

3 rue des Trois Carreaux
58000 NEVERS
Tél. 03 86 71 66 90
caue58@wanadoo.fr
www.caue58.com

CAUE DE HAUTE-SAÔNE

1 rue Max Devaux - BP 80275
70005 VESOUL Cedex

Tél. 03 84 96 97 77
caue70@wanadoo.fr

www.caue70.fr

CAUE DE SAÔNE-ET-LOIRE

6 quai Jules Chagot
71300 MONTCEAU-LES-MINES

Tél. 03 85 69 05 25
contact@caue71.fr

www.caue71.fr

CAUE DE L'YONNE

8 avenue du 4e Régiment d'Infanterie

89000 AUXERRE

Tél. 03 58 43 80 33

accueil@caue89.fr

www.caue89.fr

© 2013-2022 CAUE de Bourgogne-Franche-Comté